Gutenberg et la Bible latine à 42 lignes

Pelichet Jean - 02.09.2013

Introduction des éditeurs de l’article sur Internet

L’histoire de la première bible imprimée est en soi édifiante à plusieurs égards. Outre qu’elle est captivante, tout enfant de Dieu peut y puiser nombre d’encouragements et d’exhortations, notamment la détermination à accomplir les œuvres dont il se sait investi, la persévérance et l’amour du travail bien fait. Avec le recul, n’est-il pas choquant d’apprendre que certains ouvriers ayant pris part à cette tâche capitale n’en aient pas saisi la portée et aient négligé leur travail?...

Et nous, chrétiens d’aujourd’hui, mesurons-nous la portée de notre appel, de notre destinée éternelle et du service auquel nous appelle notre Maître durant notre séjour sur terre? Demeurons-lui fidèles, même en ces temps troublés, selon Rom. 12 : 1-2… peut-être sommes-nous sans le savoir quelque obscur typographe en train de composer la page d’une Bible à quarante-deux lignes, travail colossal et démesuré, succès commercial mitigé, objet de tant des peines et d’oppositions, mais œuvre fondamentale et pionnière ayant valeur d’éternité à ses yeux?… – APV-NN

Types : 
Thèmes : 
Accès : 
Public